En 2024, les malformations cardiaques représentent toujours un enjeu majeur dans le domaine de la santé. On distingue principalement deux types de malformations : les malformations avec shunt, qui créent des communications anormales entre les cavités cardiaques, et les malformations obstructives ou cyanogènes, qui provoquent des obstructions dans la circulation sanguine ou une cyanose.

Shunt cardiaque : impact et statistiques actuelles

Les malformations cardiaques avec shunt impliquent des irrégularités structurelles qui dévient le flux sanguin d’une manière non naturelle. Elles peuvent avoir un impact majeur sur la fonction cardiaque et respiratoire. Les communications interauriculaires (CIA) représentent des passages anormaux entre les deux oreillettes du cœur, induisant une surcharge volumique et une pression accrue dans les poumons. En 2024, les recherches révèlent que les CIA constituent une part significative des malformations cardiaques congénitales, touchant environ huit nourrissons sur mille.

D’un autre côté, les communications interventriculaires (CIV) sont des perforations dans la paroi qui sépare les ventricules cardiaques, provoquant un mélange entre le sang oxygéné et non oxygéné. Cette situation peut compromettre la circulation sanguine et augmenter la charge de travail du cœur. Quant au foramen ovale perméable (FOP), il s’agit d’une ouverture entre les oreillettes qui devrait normalement se refermer après la naissance. Bien qu’il soit souvent asymptomatique, un FOP peut engendrer des complications telles que des accidents vasculaires cérébraux. Notamment, l’étude RELIEVE-HF de 2024 a examiné l’efficacité d’un dispositif de shunt interauriculaire pour traiter l’insuffisance cardiaque, mais les résultats n’ont pas montré d’amélioration significative des symptômes ou du pronostic.

Complexités des malformations obstructives ou cyanogènes cardiaques

Les malformations cardiaques de type obstructif ou cyanogène sont caractérisées par des entraves à la circulation normale du sang ou par une cyanose. Dans le cas de la valve aortique bicuspide, il s’agit d’une configuration anormale de la valve aortique, qui se compose de deux cuspides au lieu de trois, risquant de provoquer une sténose ou une insuffisance aortique. Les sténoses font référence au rétrécissement pathologique d’un vaisseau sanguin ou d’une valve cardiaque, telles que les sténoses pulmonaire ou aortique, pouvant induire une augmentation de la pression dans le cœur et une hypoxie tissulaire. Quant aux malformations cyanogènes, comme la tétralogie de Fallot, elles représentent un ensemble complexe d’anomalies cardiaques qui causent une cyanose, visible par une teinte bleutée de la peau due à la présence de sang moins oxygéné, et qui requièrent souvent un traitement chirurgical pour rétablir une circulation sanguine normale.

(Visited 6 times, 1 visits today)